Voyage hors des sentiers battus

On peut s’écarter des chemins battus, sans nécessairement beaucoup s’éloigner.
Il suffit de prendre ce chemin, là, que l’on voit à peine … cela tient quelquefois à quelques mètres.
C’est le pari de ces voyages, qui s’écartent sans trop s’éloigner, et nous font découvrir des régions cachées, méconnues, secrètes et authentiques.

La Thaïlande hors des sentiers battus

A Bangkok

  • Découvrir la capitale en tuk-tuk, ou en Sky Train – découvrir le « vieux Bangkok » en VTT ;
  • Explorer les marchés flottants, y déguster des galettes de coco, des fruits exotiques et, pour les courageux, des insectes bizarres ….
  • Visiter le marché de Mae Klong, installé sur des rails et admirer la vitesse avec laquelle les étals sont remballés au passage du train
  • Se balader sur les klongs (canaux) pour y découvrir la vie locale ;
  • Se balader à vélo dans le parc Ancient City, où sont reproduits les styles architecturaux traditionnels (maisons de villages, ponts, temples, stupas …) 
  • Dîner dans un restaurant de rue, y découvrir la cuisine et la vie locale ;

Dans les environs

  • Partir à l’aventure dans le parc national d’Erawan, escalader ses sept cascades qui offrent de nombreux bassins propices à la baignade ;
  • Descendre la rivière Kwaï, en radeau de bambou ;

A Chiang Maï

  • S’initier à la boxe thaïe ;
  • Apprendre la cuisine « lanna » avec une famille ;
  • Déjeuner dans une cabane flottante, au bord d’un lac, dans la proximité de la ville ; 
  • Y faire du canoë-kayak, ou d’autres sports nautiques ; 
  • Faire du rafting sur la rivière Taeng ;
  • Prendre le bain avec des éléphants dans un « sanctuaire » où les pachydermes sont protégés ; puis descendre la rivière sur un radeau de bambou
  • Explorer le Doï Inthanon, y faire une marche dévoilant les plus beaux points de vue  
  • Découvrir les rizières de Chiang Maï, dormir dans une maisonnette à flanc de montagne et observer le soleil se coucher sur les champs de riz

A Chiang Maï

  • S’initier à la boxe thaïe ;
  • Apprendre la cuisine « lanna » avec une famille ;
  • Déjeuner dans une cabane flottante, au bord d’un lac, dans la proximité de la ville ; 
  • Y faire du canoë-kayak, ou d’autres sports nautiques ; 
  • Faire du rafting sur la rivière Taeng ;
  • Prendre le bain avec des éléphants dans un « sanctuaire » où les pachydermes sont protégés ; puis descendre la rivière sur un radeau de bambou
  • Explorer le Doï Inthanon, y faire une marche dévoilant les plus beaux points de vue  
  • Découvrir les rizières de Chiang Maï, dormir dans une maisonnette à flanc de montagne et observer le soleil se coucher sur les champs de riz

Plus au nord

  • Déambuler au milieu des vestiges de l’ancienne capitale royale d’Ayutthaya, en vélo
  • Aller à la découverte du site de Sukkotai (en vélo) ;
  • Marcher au milieu des rizières et aller à la rencontre de villages Karen isolés ; dormir dans le village, chez l’habitant ;
  • Entre Paï et Mae Salong, prendre un chemin de traverse, puis, accompagné de votre guide de montagne, couper par la vallée, tracer une partie du chemin au coupe-coupe, vers un village isolé au milieu d’un plateau. Y dormir une nuit.

Ou au Sud 

  • Passer une nuit dans une cabane perchée dans les arbres dans la jungle du parc national de Khao Sok.
  • Découvrir la vie nocturne du lac de Cheo Lan lors d’un Night Safari ;
  • Explorer le lac de Thalé Noï, près de Phatthalung, y découvrir les maisons de pêche, admirer les nénuphars géants
  • Découvrir la rivière qui mène au Lac Songkla en rafting
  • Apprendre à tisser le « Krajoud » – le jonc marin, et réaliser son propre motif
  • Jouer à Robinson Crusoé sur une petite île, presque déserte, et profiter des derniers moments dans un très bel éco-lodge, au bord d’une plage sans fin  

La Birmanie hors des sentiers battus

A Yangon

  • Faire sonner les innombrables cloches du parvis de la pagode Shwedagon, et arroser son animal protecteur (selon le jour de sa naissance) ;
  • S’initier au birman dans une école de quartier ; 
  • Explorer la ville grâce au « train circulaire »; parcourir le marché Bogyoké, disparate et coloré ; flâner autour du Lac Kandawgyi, où les habitants de la ville viennent achever leur journée de travail ….

A Bagan

  • Apprendre à jouer (des mains, des coudes, avec la tête …) avec une balle tressée, et faire une partie de  Chinlon ;
  • Assister au lever du soleil depuis une montgolfière, survolant le site archéologique ;
  • Admirer la vue sur la campagne de Bagan depuis le sommet d’un stupa, à la nuit tombante ;
  • Explorer la campagne, découvrir ses innombrables pagodes à vélo, ou en scooter électrique ;

A Mandalay

  • S’initier aux danses traditionnelles, dans une école, avec les élèves ;
  • Assister à un spectacle de marionnettes birmanes, dans un théâtre local de Mandalay ;  
  • Observer les Dauphins de l’Irrawaddy, une espèce locale acclimatée à l’eau douce, qui aide les pécheurs des villages à rabattre le poisson ;
  • S’initier à la technique de pêche locale (la pêche au bâton de bambou et au filet) ;
  • Faire une halte au centre de protection des tortues étoilées, espèce en voie d’extinction ;

Plus au nord

  • Naviguer deux ou trois jours, à la découverte de villages isolés le long du fleuve Irrawaddy, sur un bateau en bois privatisé ; pique-niquer au bord du fleuve, et le soir, observer les coucher de soleil en dégustant un bon jus de fruits frais préparé par la cuisinière ;
  • Partir à la rencontre d’éléphants dans un sanctuaire, assister au spectacle du bain dans la rivière, un moment riche en émotions pour petits et grands ;

A Mandalay

  • S’initier aux danses traditionnelles, dans une école, avec les élèves ;
  • Assister à un spectacle de marionnettes birmanes, dans un théâtre local de Mandalay ;  
  • Observer les Dauphins de l’Irrawaddy, une espèce locale acclimatée à l’eau douce, qui aide les pécheurs des villages à rabattre le poisson ;
  • S’initier à la technique de pêche locale (la pêche au bâton de bambou et au filet) ;
  • Faire une halte au centre de protection des tortues étoilées, espèce en voie d’extinction ;

Plus au nord

  • Naviguer deux ou trois jours, à la découverte de villages isolés le long du fleuve Irrawaddy, sur un bateau en bois privatisé ; pique-niquer au bord du fleuve, et le soir, observer les coucher de soleil en dégustant un bon jus de fruits frais préparé par la cuisinière ;
  • Partir à la rencontre d’éléphants dans un sanctuaire, assister au spectacle du bain dans la rivière, un moment riche en émotions pour petits et grands ;

Au Lac Inlé

  • Admirer les pêcheurs qui ont développé une technique de pêche bien particulière, et apprendre à pagayer avec la jambe, en compagnie d’un batelier Intha
  • Se balader en kayak à travers les maisons sur pilotis et les jardins flottants du lac Inlé.
  • Apprendre la gastronomie locale avec une famille birmane Intha qui partagera avec vous ses secrets de cuisine ;
  • Découvrir « l’autre lac » plus au sud, inconnu des voyageurs – dormir dans un éco-lodge
  • Par la rivière, rejoindre la région de Loïkaw – sur place, marcher vers les villages Palaung isolés 

Ou au sud

  • Arpenter avec une lampe torche les incroyables grottes sculptées de bouddhas à Hpa-An, de l’aventure pour votre tribu
  • Profiter des derniers moments dans un très bel éco-lodge, sur une petite île quasi déserte, près d’un village Moken, au cœur d’un archipel méconnu.  

Le Cambodge hors des sentiers battus

A Angkor (Siem Reap)

  • Découvrir les principaux temples (Angkor Wat, Angkor Thom, le Bayon …) ;
  • Puis découvrir les temples plus éloignés, en quad 
  • Survoler le site en Montgolfière pour l’appréhender dans la grandeur et son étendue
  • Parcourir en barque le Tonlé Sap, et explorer ses villages flottants ;
  • Dormir dans une maison flottante, et partager, pour un soir, le quotidien d’une famille
  • Découvrir la forêt d’Angkor par un parcours d’accrobranche, par ses tyroliennes et ses plateformes dans les arbres) ;
  • Aller au marché, acheter les ingrédients d’un plat khmer avec un chef cambodgien, cuisiner puis déguster ce plat

A Phnom Penh

  • Découvrir la capitale Phnom Penh en tuk-tuk puis embarquer à bord d’un bateau traditionnel sur le Mékong pour contempler le coucher de soleil.
  • Se faufiler dans les allées du marché central à Phnom Penh et déguster quelques spécialités locales comme le lotus ou encore la sauterelle grillée.
  • Aller au marché, acheter les ingrédients d’un plat khmer avec un chef cambodgien, cuisiner puis déguster ce plat

A Sihanoukville

  • Se reposer sur l’une des plus belles plages au large de Sihanoukville, sur l’île de Koh Rong (de jolis bungalows en bois font face à une longue plage de sable blanc).

A Phnom Penh

  • Découvrir la capitale Phnom Penh en tuk-tuk puis embarquer à bord d’un bateau traditionnel sur le Mékong pour contempler le coucher de soleil.
  • Se faufiler dans les allées du marché central à Phnom Penh et déguster quelques spécialités locales comme le lotus ou encore la sauterelle grillée.
  • Aller au marché, acheter les ingrédients d’un plat khmer avec un chef cambodgien, cuisiner puis déguster ce plat

A Sihanoukville

  • Se reposer sur l’une des plus belles plages au large de Sihanoukville, sur l’île de Koh Rong (de jolis bungalows en bois font face à une longue plage de sable blanc).

A la campagne

  • Parcourir les chemins de terre de la campagne cambodgienne en e-bike, les rizières à vélo, pour découvrir la vie quotidienne des paysans, comment ils cultivent le riz et le sucre de palme.
  • Dans le Mondolkiri, partir en trek, découvrir les nombreux villages. 
  • Prendre un pique-nique khmer dans une maison traditionnelle à la rencontre des habitants, une chance inestimable d’en apprendre plus sur la vie locale.
  • Faire une halte au bord d’une cascade, dormir en hamac, à la belle étoile.
  • Revenir à Stung Treng sur un radeau de bambou, construit pour l’occasion par votre guide.   
  • Explorer le marché aux crabes de Kep où vous pourrez déguster du crabe bleu cuisiné sous vos yeux et assaisonné avec le fameux poivre de Kampot, produit à proximité.
  • Parcourir Kampot (très renommé pour son poivre) en tuk-tuk  : champs de poivre, paysages magnifiques ….
  • Observer les derniers dauphins de l’Irrawaddy, encore nombreux au Cambodge, depuis une barque de pêcheur.

Le Laos hors des sentiers battus

Au nord

  • Naviguer sur le Mékong, l’un des fleuves les plus fameux au monde que les laotiens surnomment la « Mère des Eaux ».
  • Découvrir, le long du fleuve, la mosaïque ethnique du nord Laos (officiellement, 49 groupes ethniques différents) ;
  • A Luang Namtha, faire une marche à la découverte du parc naturel protégé où abondent faune, flore et paysages majestueux.
  • Naviguer sur la rivière Nam Ou, l’un des plus beaux affluents du Mékong. Pique-niquer sur ses bords
  • Découvrir la forêt primaire, depuis le Namkat Yorla Pa, un lodge de charme au milieu de la forêt – partir en randonnée vers les villages 
  • Faire de la marche dans la région de Nong Khiaw, Muang Ngoï, ou Muang Khua ; traverser ses champs de riz, dormir dans un village chez l’habitant. Y partager un moment de vie, le temps d’une journée 
  • Déjeuner au point de confluence de la rivière Nam Ou et du Mékong, site naturel majestueux, face aux grottes de Pakhou, un des symboles religieux les plus précieux de la Province de Luang Prabang.
  • Côtoyer les éléphants d’Asie et leurs cornacs. Une expérience inoubliable avec cet animal sacré, profondément ancré dans la culture locale de ce pays qui était autrefois appelé « le royaume au million d’éléphants ».

A Luang Prabang

  • Se balader à vélo ou en touk touk à Luang Prabang, berceau de la culture Lao, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco. Ville sacrée, ville royale, ville envoûtante, considérée comme l’une des plus belles du sud-est asiatique.
  • Assister au rituel quotidien du « tak bat » à Luang Prabang, les moines bouddhistes traversant la vieille ville pour la collecte des dons des villageois. Un spectacle surprenant !
  • En trek, explorer la proximité des cascades de Kuang Sy – se baigner dans les sublimes chutes d’eau et déjeuner aux bord des formations calcaires
  • Faire une marche dans les montagnes alentours, dormir dans une maison d’hôte – le lendemain, participer aux activités du village
  • Participer à une cérémonie typique du Baci. A travers ce rituel, le peuple Lao vous fera partager, au milieu des sourires et des fleurs, sa joie et sa générosité.

A Luang Prabang

  • Se balader à vélo ou en touk touk à Luang Prabang, berceau de la culture Lao, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco. Ville sacrée, ville royale, ville envoûtante, considérée comme l’une des plus belles du sud-est asiatique.
  • Assister au rituel quotidien du « tak bat » à Luang Prabang, les moines bouddhistes traversant la vieille ville pour la collecte des dons des villageois. Un spectacle surprenant !
  • En trek, explorer la proximité des cascades de Kuang Sy – se baigner dans les sublimes chutes d’eau et déjeuner aux bord des formations calcaires
  • Faire une marche dans les montagnes alentours, dormir dans une maison d’hôte – le lendemain, participer aux activités du village
  • Participer à une cérémonie typique du Baci. A travers ce rituel, le peuple Lao vous fera partager, au milieu des sourires et des fleurs, sa joie et sa générosité.

A Vientiane

  • Sur la route de Vientiane, à Vang Vieng, descendre la rivière en kayak (ou en bouée pour les plus grands).
  • Pour les plus téméraires, survoler cette région karstique en montgolfière !
  • Faire une marche à la découverte d’une flore exceptionnelle dans le Parc Naturel de Phou Khao Khouay, dont la biodiversité est protégée.
  • Visiter Vientiane, capitale aux allures de gros bourg, ses temples, ses marchés, ses restaurants de rue, les bords du Mékong ….

Plus au Sud

  • Naviguer le long de la plus longue rivière souterraine d’Asie du Sud Est, parmi les Grottes de Konglor (Province de Khanmouane)
  • Parcourir la boucle du plateau des Bolovens, région riche de plantations de café & de thé, de villages de minorités ethniques, ses nombreuses et rafraichissantes chutes d’eaux.
  • Se balader à vélo sur les rives du Mékong, à Champassak : une image du Laos d’antan, plein de charme…
  • Naviguer entre les îles et îlots de la fameuse région des 4000 îles (Si Phane Done)