Le voyage responsable

Préserver la nature, respecter les cultures, participer au développement économique local, et surtout, faire des rencontres …. tout cela est au cœur de notre démarche, depuis nos premiers voyages.

Nous proposons de sortir des sentiers battus. Sans négliger les sites incontournables, dès que cela est possible nous proposons au voyageur de s’écarter des routes balisées.

Au Laos, au Cambodge, en Birmanie, c’est assez facile, ces pays se sont ouverts depuis peu. Mais c’est aussi possible en Thaïlande, pays méconnu, qui recèle de véritables pépites, ignorées des voyageurs.

Nous privilégions l’observation des animaux dans leur milieu naturel, au cours d’un safari nocturne sur les bords du lac de Cheo Lan, ou depuis une tour d’observation dans le Parc Naturel de Phou Khao Khouay. Nous collaborons avec les Sanctuaires, notamment ceux qui participent à la préservation des Eléphants d’Asie, Eléphant World à Kanchanaburi (Thaïlande), Green Hill Valley Eléphant Camp à Kalaw (Birmanie) ou Elephant Conservation Center, à Sayabouri (Laos).

Nous favorisons les hébergements conviviaux, les guesthouses ou les chambres d’hôtes, les petits hôtels familiaux. Les établissements responsables.

Tel ce beau resort en bord de mer, à Koh Phra Tong (Thaïlande – voir photos), alimenté au gaz et à l’énergie solaire. Ses confortables bungalows sont ventilés naturellement, et profitent de la brise de mer. Le personnel a été recruté dans la proximité, et formé sur place. Les achats se font au marché, ou sur le port.   

Ou cette extension d’une Maison de Famille à Phatalung (Sud de la Thaïlande), construite au bord d’un canal par le propriétaire. Chaque membre de la famille vous accompagnera, l’un pour vous faire découvrir le Lac, l’autre pour préparer votre repas, un troisième vous apprendra la technique de tissage du Krajood (un jonc marin séché), dans l’entreprise familiale. 

Ou encore cette association villageoise, à Phayartung (Est de la Birmanie), qui a construit un petit resort très confortable, selon des techniques de construction, avec des matériaux locaux (sauf l’alimentation solaire). L’activité du Resort finance des activité du village et une petite école de guide locaux.   
 

Il y a des Resorts luxueux, d’autres plus simples. Ceux que nous favorisons recherchent un équilibre avec leur environnement, naturel, social, culturel.

Nous favorisons les hébergements conviviaux, les guesthouses ou les chambres d’hôtes, les petits hôtels familiaux. Les établissements responsables.

Tel ce beau resort en bord de mer, à Koh Phra Tong (Thaïlande – voir photos), alimenté au gaz et à l’énergie solaire. Ses confortables bungalows sont ventilés naturellement, et profitent de la brise de mer. Le personnel a été recruté dans la proximité, et formé sur place. Les achats se font au marché, ou sur le port.   

Ou cette extension d’une Maison de Famille à Phatalung (Sud de la Thaïlande), construite au bord d’un canal par le propriétaire. Chaque membre de la famille vous accompagnera, l’un pour vous faire découvrir le Lac, l’autre pour préparer votre repas, un troisième vous apprendra la technique de tissage du Krajood (un jonc marin séché), dans l’entreprise familiale. 

Ou encore cette association villageoise, à Phayartung (Est de la Birmanie), qui a construit un petit resort très confortable, selon des techniques de construction, avec des matériaux locaux (sauf l’alimentation solaire). L’activité du Resort finance des activité du village et une petite école de guide locaux.   
 

Il y a des Resorts luxueux, d’autres plus simples. Ceux que nous favorisons recherchent un équilibre avec leur environnement, naturel, social, culturel.

Nous privilégions les moyens de transports publics, collectifs, et lorsque c’est possible, le train (en Thaïlande et en Birmanie), ou le bateau (au Cambodge et au Laos). Thaïlande et Birmanie deux pays dont le réseau ferré est très étendu, et très utilisé. Le bateau public reste un moyen de transport usuel au Laos et au Cambodge.

Ce sont des moyens de transport populaires, peu onéreux, souvent un moment d’échange et de contact.

Dans un train ou un bateau, on se promène, on discute, on déjeune ou l’on dort, on voit changer le paysage ; ce sont des moyens de transport qui donnent un accès privilégié à un pays et à son peuple.

Nous proposons de faire des activités qui facilitent le contact avec les gens. Cela peut être de faire une partie de Chinlon en Birmanie (on joue autour d’une balle de bambou tressé, que l’on se renvoie avec les pieds, les genoux, les coudes, la tête …), d’apprendre une danse traditionnelle dans une école de Mandalay, ou d’essayer de pagayer avec une jambe au Lac Inlé.

De s’initier à la langue dans une école de Chiang Maï, de sculpter sa propre marionnette dans un atelier de Bagan, de tisser le Krajood (jonc marin) dans une fabrique de Phattalung (Thaïlande).

D’apprendre la calligraphie khmère, de manier un métier à tisser traditionnel (à Luang Prabang), ou d’apprendre la cuisine au sein d’une famille thaïlandaise ou Intha

Nous proposons de faire des activités qui facilitent le contact avec les gens. Cela peut être de faire une partie de Chinlon en Birmanie (on joue autour d’une balle de bambou tressé, que l’on se renvoie avec les pieds, les genoux, les coudes, la tête …), d’apprendre une danse traditionnelle dans une école de Mandalay, ou d’essayer de pagayer avec une jambe au Lac Inlé.

De s’initier à la langue dans une école de Chiang Maï, de sculpter sa propre marionnette dans un atelier de Bagan, de tisser le Krajood (jonc marin) dans une fabrique de Phattalung (Thaïlande).

D’apprendre la calligraphie khmère, de manier un métier à tisser traditionnel (à Luang Prabang), ou d’apprendre la cuisine au sein d’une famille thaïlandaise ou Intha

Ces choix qui se retrouvent dans toutes nos offres, quel que soit le style de voyage, qu’il soit luxueux ou simple, que vous voyagiez en famille, en couple, ou avec des amis ; que vous aimiez la marche à pied ou que vous soyez féru d’histoire et d’architecture, ou un amoureux des animaux.