Le yukata est un vêtement traditionnel millénaire japonais encore usité aujourd’hui, y compris par les voyageurs.

Cette jolie tenue traditionnelle souvent colorée est une sorte de kimono, moins formelle et plus légère, portée lors des festivals d’été, à la maison, ou dans les stations thermales.

Pour les voyageurs, elle est principalement associée aux ryokans (les auberges traditionnelles japonaises), où elle est mise à la disposition des clients comme robe de chambre, pour circuler entre les pièces de vie et les zones de bain.

Le terme yukata se traduit d’ailleurs par « vêtement de bain ». Il trouve ses origines dans le « yukatabira », un kimono d’été, décontracté, fabriqué en coton fin et qui était porté par les utilisateurs de bains publics durant la période Heian (794–1185).

Si cet usage a traversé les âges jusqu’à notre époque, le yukata s’est quelque peu émancipé. On peut voir en effet de nos jours des Japonais, hommes et femmes, se promener en été dans les rues vêtus d’un simple yukata, même s’ils ne sortent pas du bain ! C’est particulièrement le cas pendant les festivals, les feux d’artifice et autres événements joyeux.

Lors du festival du yukata de Himeji, par exemple, le vêtement traditionnel millénaire japonais est largement recommandé, voire encouragé, puisque les personnes vêtues du yukata bénéficient généralement d’entrées gratuites dans certains lieux prisés de la ville. Et il ne faut pas non plus hésiter à le revêtir pour tous les rendez-vous vespéraux de l’été japonais.

Attention toutefois, cette tenue vestimentaire n’est pas forcément vue d’un bon œil en toutes circonstances. Certains établissements, restaurants ou magasins, pourront refuser les clients vêtus d’un yukata, qu’ils considèreront comme trop négligé.

Pour cette raison, en dehors des occasions festives de l’été, il est sans doute préférable pour les voyageurs de limiter l’utilisation du yukata au cadre du ryokan ou de l’hôtel qui le propose, comme le suggère l’Office du Tourisme japonais, ou peut-être à la rigueur aux rues alentour s’il s’agit d’une station thermale.

Tous en “sortie de bain” pour le festival du yukata de Himeji !