Le « Himeji Yukata Matsuri » est un festival pétillant dédié au yukata, sorte de kimono d’été millénaire que les Japonais portent encore de nos jours.

L’événement se déroule en juin à Himeji, petite ville située dans la préfecture de Hyogo, à l’ouest de Kyoto et d’Osaka. Himeji est avant tout connue pour son authentique château du XVIIe siècle qui est l’un des châteaux les mieux préservés du Japon, et le plus grand de ceux qui n’ont pas été détruits. Himeji-Jo est d’ailleurs inscrit depuis 1993 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est donc dans l’aura de ce site historique exceptionnel qu’ont lieu chaque année ou presque depuis le XVIIIe siècle les célébrations du yukata, vêtement traditionnel dont les premières traces remontent à la période Heian (794–1185).

Yukata signifie littéralement « vêtement du bain ». Historiquement, le yukata était porté après le bain public (onsen) pour permettre au corps de se rafraîchir tout en absorbant l’humidité. Aujourd’hui, il est couramment porté lors des festivals d’été, à la maison, à l’hôtel, ou dans les stations thermales.

Durant le festival du yukata de Himeji, le port de ce vêtement coloré est largement encouragé. Certains lieux prisés de la ville offrent même l’entrée gratuite aux personnes vêtues du yukata.

Les rues de cette charmante petite ville de province sont alors animées par une myriade de stands de street-food japonaise typique, de nombreux spectacles hauts en couleurs et autres divertissements du cru, sans oublier les fameux « hanabi », les feux d’artifice qui sont indissociables de l’été japonais.

L’un des points d’orgue du festival est le défilé de yukatas dans les rues de Himeji jusqu’au château, qui constitue le cœur de la ville.

Le yukata, ce kimono d’été millénaire japonais qui traverse les âges