C’est dans le nord du pays « du Million d’Éléphants » que le Mékong, mythique fleuve des pays de l’Asie du Sud Est continentale (il traverse ou fait frontière de chacun d’eux), est le plus spectaculaire.

Le Nord est montagneux, le Mékong y serpente à travers un paysage escarpé, qui laisse apercevoir ici et là des vallées verdoyantes.

Le fleuve joue un rôle crucial dans la vie quotidienne des habitants des nombreux villages qui le bordent, fournissant de l’eau pour l’agriculture, abritant de nombreuses espèces de poissons, et une voie de navigation pour commercer.

Entamer un voyage au Laos par une croisière sur le Mékong, à bord d’un de ces nombreux bateaux traditionnels réaménagés pour la sécurité et le confort des voyageurs, c’est s’immerger complètement dans ce que ce petit pays enclavé a conservé de plus authentique : les villages, souvent accessibles uniquement par bateau, conservent des modes de vie ancestraux et des traditions culturelles uniques.

Après une journée de croisière ponctuée de courtes marches dans les villages, nous aurons croisé toutes sortes d’embarcations hétéroclites : bateaux de marchandises chinois à la proue arrondie, “slow boat” laotien à la longue silhouette effilée, “speed boat” vrombissants, etc.

Arrivés à Pakbeng, carrefour commercial où s’échangent des produits locaux à destination du Vietnam, de la Thaïlande, ou du Sud du pays, nous serons à mi-chemin de Luang Prabang.

Mais il n’est pas encore temps de se rendre dans cette ancienne capitale.

A l’est, la forêt primaire abrite un écolodge merveilleux, le Nam Kat Yorla Pa. Et plus à l’est encore, elle borde le second fleuve du Laos, la Nam Ou, plus encaissé encore, visuellement très différent, très vivant, dont les eaux se mêlent à celles du Mékong à quelques kilomètres seulement de Luang Prabang, devant les grottes de Pak Ou.

La découverte du Mékong, au nord, est un voyage en lui-même. Mais qui ouvre sur d’autres aventures tout aussi incroyables.

Une affaire à suivre… dans notre prochain blog !

Prochain Épisode : Le Nam Kat Yorla Pa, un écolodge au cœur de la forêt primaire

[photos Frederick Reglain – Divergence]