Comme nous pouvons le constater depuis quelques mois, entre le nouvel aéroport pharaonique de Siem Reap, la E-Arrival Card, ou encore l’ouverture de vols intérieurs par AirAsia, le Cambodge accélère le développement de son accueil touristique.

En tant qu’agence de voyage implantée au Cambodge, Asia My Way – Les Voyages d’Angèle accueille bien entendu un certain nombre de ces aménagements avec satisfaction. Quand il s’agit de simplifier les formalités administratives à la descente de l’avion, ou encore d’offrir de nouvelles alternatives de transports pour transiter à travers le pays, cela ne peut évidemment qu’améliorer l’expérience voyageur.

C’est pour cela que nous ne manquons pas de vous informer de ces améliorations, que ce soit au travers de notre blog, de notre newsletter, de nos réseaux sociaux ou encore lors de nos échanges individuels via le chat, par e-mail ou messagerie.

Pour autant, nous ne perdons pas de vue que le succès de nos programmes de voyage hors des sentiers battus au Cambodge repose avant tout sur l’authenticité et la richesse culturelle et environnementale des destinations que ce beau pays a à offrir.

Et aussi, bien entendu, sur notre capacité à découvrir les « pépites » et à les rendre accessibles aux voyageurs dans le plus grand respect de l’équilibre local.

La région du Ratanakiri est un très bon exemple de cela. Cette destination emblématique de notre vision du voyage offre une alternative parfaite au surtourisme.

A la découverte de la mosaïque ethnique du Ratanakiri, une province riche et méconnue du Cambodge

Pour aller à la rencontre des habitants de cette contrée reculée et se perdre dans son épaisse nature sauvage, nos voyageurs ne regardent pas à la dépense. Leur panier moyen est très supérieur à celui du tourisme de masse.

Et pour cause : le voyage individuel sur mesure hors des sentiers battus place la qualité et l’intégrité de sa substance bien au-dessus des préoccupations pécuniaires. Il peut donc difficilement bénéficier des grandes économies d’échelle propres à l’industrie du voyage de masse.

Proposer des programmes dans une région comme le Ratanakiri nécessite une présence régulière sur le terrain qui se traduit notamment par de nombreuses journées de repérages. Il s’agit bien entendu de dénicher et défricher des circuits fascinants, mais aussi d’identifier et mobiliser les ressources sur places qui permettront d’organiser durablement un réseau de guides, de chauffeurs et autres prestataires clés afin de garantir la meilleure expérience de découverte et le bien-être de nos voyageurs.

Ces derniers voyageront seuls, en couple, en famille ou avec quelques amis. Partout où ils iront, ils seront en minorité. Ils feront en sorte que leur passage reste discret. Et s’il doit laisser une trace, que ce soit une empreinte positive et durable dans l’avenir de l’endroit qui les a accueillis.

Koh Trong et l’île éphémère (environs de Kratié)