Utiliser les métiers du tourisme pour permettre à de jeunes cambodgiens de s’extirper durablement de la pauvreté. C’est la proposition faite il y a un peu plus de 20 ans par l’association française Agir pour le Cambodge (APLC) en lançant le programme Sala Baï.

Sala Baï Hotel School est une école hôtelière à Siem Reap qui forme gratuitement chaque année 150 jeunes cambodgiens défavorisés aux métiers de l’hôtellerie, de la restauration, et aussi du bien-être (massage, spa).

L’établissement prend en charge (pension complète) chaque élève pendant une année, au cours de laquelle il ou elle se formera à l’un des métiers proposés, apprendra aussi l’anglais, en vue de s’ouvrir la voie à un vrai avenir professionnel.

Comme toute école hôtelière qui se respecte, Sala Baï dispose d’un restaurant d’application ouvert au public. Situé au bord de la rivière de Siem Reap, dans un quartier typique, le restaurant propose un intéressant choix de plats variés de cuisine khmère ou internationale.

Le voyageur a ainsi l’opportunité de jouer un rôle dans ce projet éducatif puisque, tout en s’offrant un bon repas, il contribue à la formation de ces apprentis qui peuvent ainsi mettre en application leurs enseignements dans les conditions réelles du métier qu’ils apprennent.

L’incroyable soif d’apprendre et l’énergie qui animent ces jeunes sont tout à fait palpables dans le moindre de leurs gestes et attitudes, jusque dans le sourire qui illumine continuellement leur visage.

C’est en soi une expérience de voyage inoubliable.

Chaque repas peut en principe être suivi d’une visite de l’école et d’une présentation du programme.

Le diplôme délivré à l’issue de la formation est reconnu par le ministère cambodgien du Travail et de la Formation Professionnelle ainsi que par le ministère du Tourisme. Les diplômés seront embauchés dans les six semaines qui suivent la remise des diplômes.

Depuis 2002, environ 2.000 jeunes cambodgiens défavorisés ont ainsi été formés aux métiers de l’hôtellerie.

Bravo Sala Bai !