Le Japon a cette particularité d’avoir deux hautes saisons : le printemps (mars-avril) avec la floraison des cerisiers (sakuras), et l’automne (octobre-novembre) symbolisé par le rouge intense des momijis (érables rouges).

Toutefois, ces phénomènes naturels, certes tout à fait remarquables, ne sauraient concentrer à eux seuls la richesse d’un voyage au Japon hors des sentiers battus.

Chez Asia My Way – Les Voyages d’Angèle, nous avons un certain penchant pour l’été. La période estivale au pays du Soleil-Levant offre en effet toutes sortes d’opportunités intéressantes pour nos voyageurs.

Agréable, plus tranquille, moins cher

« Tout d’abord, voyager durant la pleine saison est beaucoup plus compliqué car les hôtels, les services, les transports sont vite saturés« , indique Philippe Plénacoste, directeur associé d’Asia My Way – Les Voyages d’Angèle chargé de développer l’implantation de l’agence dans le Nord-est de l’Asie.

« L’été, non seulement vous bénéficiez d’une plus grande flexibilité, mais aussi les prix sont bien plus intéressants« , dit-il.

L’une des raisons pour lesquelles l’été est moins prisé par les touristes internationaux, vient sans doute d’un lieu commun selon lequel la saison estivale au Japon serait bien trop chaude et humide.

Cela dépend pour qui”, interroge Philippe. “Parmi nos principaux voyageurs, les Espagnols et les Sud-Américains sont naturellement très bien habitués à la chaleur, et les Français ont l’habitude de voyager dans des endroits chauds« , dit-il.

Le Japon est agréable en été”, souligne le concepteur de voyage qui a visité régulièrement l’archipel pendant plus de 30 ans avant de s’y installer l’an dernier pour établir Asia My Way – Les Voyages d’Angèle dans le pays.

« L’idée selon laquelle on ne voyage pas au Japon en été parce qu’il fait trop chaud et humide est un mythe, tout comme celle concernant le voyage en Asie du Sud-Est durant la mousson« , insiste Philippe, soulignant que la chaleur à cette période de l’année peut être comparable à ce que l’on peut ressentir au plus fort de l’été en France.

Notons par ailleurs que, l’archipel s’allongeant sur quelque 3.000 kilomètres du nord au sud, les conditions climatiques varient inévitablement, offrant un certain choix.

De nombreuses opportunités en plus

La belle saison au Japon permet toutes sortes d’activités. A commencer par les activités maritimes !

Le Japon étant une île, les possibilités ne manquent pas”, indique Philippe, qui évoque spontanément des endroits comme “Shimane, Ishikawa ou encore Tottori sur la mer du Japon, Okayama sur la mer intérieure de Seto, Sendai sur l’océan Pacifique, sans oublier Okinawa dans le sud tropical, qui rappelle les plages paradisiaques de l’Asie du Sud-Est”.

L’arrière-pays offre pour sa part des opportunités de randonnées et autres expériences sportives mêlées de rencontres, comme Hokkaido, l’île du nord du Japon connue pour les sports d’hiver, ou encore la région de Nagano, les fameuses “Alpes japonaises” qui abritent une vie locale typique.

N’oublions pas que l’été est aussi la saison des festivals, avec notamment le festival de O-Bon, l’un des plus importants événements de l’année célébré depuis des siècles dans tout le pays, ou encore le festival du yukata dans la charmante ville de Himeji et son majestueux château classé au patrimoine mondial.

Et les typhons dans tout ça ?

Bien entendu, on ne saurait ignorer que l’archipel essuie le passage de quelques typhons en été.

Mais cela a-t-il vraiment de quoi remettre en question l’idée d’un voyage au Japon en été ? Pas vraiment.

D’une part, les typhons ne sont pas si nombreux à toucher directement les côtes des principales îles de l’archipel japonais.

Ensuite, le pays et ses habitants sont très bien préparés à affronter ces phénomènes météorologiques qui, après tout, rythment la vie de l’archipel depuis des millénaires et ont contribué à façonner la culture locale tout comme le paysage.

D’ailleurs, même s’il n’est pas garanti de croiser la route d’un typhon lors d’un séjour au Japon en été, en faire l’expérience aux côtés des habitants peut tout à fait enrichir le processus de découverte du pays.

A lire aussi sur le Japon: 

Ces nouveautés qui rendent le Japon plus accessible que jamais !

Le Japon, terre fertile pour le voyage responsable

Tous les voyants sont au vert : direction le Japon !