Nous avions découvert avec beaucoup de plaisir et de surprise les premières représentations du cirque Phare, il y a un peu plus de dix ans, à Battambang.

Et il n’a pas fallu longtemps pour que nous ayons la chance d’avoir droit, dans notre bonne ville de Siem Reap, à une représentation chaque soir sous un grand et beau chapiteau.

Ce spectacle tout à fait unique et touchant est le produit de l’association Phare Ponleu Selpak, une ONG qui lutte contre la pauvreté depuis 1994 en formant des jeunes les plus défavorisés à l’Art, le dessin, la danse, le théâtre, la musique.

Le Phare Circus est donc né de la formation de ces talents et émerveille le public depuis 2013.

La performance, l’énergie et la qualité de ce spectacle sont immenses.

Des musiciens accompagnent de leurs instruments les acrobaties les plus spectaculaires. La traduction simultanée en langues française et anglaise nous permet de comprendre les enjeux de la société évoqués dans le spectacle, comme la sexualité, les croyances, les différences inter-générationnelles.

Ces thèmes sont abordés avec beaucoup de poésie, mais c’est surtout cette énergie débordante des artistes qui marque l’auditoire à chaque représentation.

Nous le conseillons régulièrement à nos voyageurs, d’autant que c’est une excellente introduction à la connaissance de la culture khmère d’hier et d’aujourd’hui, à la fois conservatrice et moderne. Les recettes des représentations soutiennent directement l’éducation artistique et les programmes sociaux de l’école.

Pour les plus petits en revanche (les enfants de moins de 5 ans), nous pensons que la sonorité du spectacle peut être un peu forte et cela peut leur faire peur.