Chaque année, les Cambodgiens célèbrent la Fête de l’Eau, un moment haut en couleurs lié à la lune, au changement de saison et empreint des croyances locales.

Appelé Bon Om Tuk, qui signifie « Fête des courses de bateaux », l’événement à lieu fin octobre ou en novembre, à l’occasion de la pleine lune du douzième mois lunaire, qui marque la fin de la saison des pluies.

Pendant 5 jours, les Khmers célèbrent cette fête au cours de laquelle ils rendent grâce pour l’année et demandent aux divinités une bonne saison des pluies à venir. A cette occasion des offrandes fleuries sont faites à la nuit tombée à la rivière et aux divinités qui commandent les eaux.

En journée, des courses de bateaux sont organisées un peu partout dans le pays, sur les cours d’eaux qui baignent les villes et villages.

Comme le reste du Cambodge, Siem Reap a renoué avec la tradition en novembre, après trois années d’interruption en raison de la pandémie de coronavirus.

La ville entière s’est ainsi trouvée submergée de couleurs et de musiques. Le long des berges de la rivière, des stands de nourriture ont fleuri pour le plus grand plaisir d’une foule venue assister aux courses de pirogues et passer un bon moment en famille.

La Fête de l’Eau s’est terminée par un grand feu d’artifice.